La responsabilité environnementale

Préserver la Nature depuis plus de 60 ans.

Inépuisable source d’inspiration, la nature est fragile et doit être traitée avec respect. »

Dr Olivier Courtin-Clarins, Président du Directoire

Avec des plantes, Clarins fait pousser la beauté.

De la formule au packaging, chaque ingrédient ou matière première est sélectionné dans le respect de la Nature.

Très concernée par l’impact de ses activités sur l’environnement, Clarins s’engage à extraire les bienfaits de chaque plante sans nuire aux écosystèmes et en rendant à la Nature ce qu’elle lui prélève.

Clarins, botaniste de la beauté.

Christian Courtin-Clarins dans la zone de collecte de la centella asiatica à Madagascar. Son approvisionnement alimente un programme d’aide au développement.

Christian Courtin-Clarins dans la zone de collecte de la centella asiatica à Madagascar. Son approvisionnement alimente un programme d’aide au développement.

Composé de plus de 250 plantes, l’herbier Clarins atteste de l’immense richesse et des bienfaits infinis de l’univers végétal. Pour la Recherche Clarins, chaque plante est infiniment précieuse et source d’inspiration.

Pionniers de la science des plantes, les chercheurs Clarins parcourent le globe à la recherche des extraits de plantes les plus performants puis mettent au point des formules à l’efficacité exceptionnelle. Racine, tige, pétale ou fleur : chaque partie de la plante est décortiquée et analysée en termes d’efficacité et de sécurité.

Clarins privilégie les ingrédients biologiques, les plantes cultivées localement, et si elles viennent de loin, celles qui peuvent bénéficier d’accords de commerce équitable.

Clarins sélectionne chaque ingrédient pour son efficacité avec le plus grand soin, selon des procédés qui préservent les écosystèmes et respectent les populations locales.

DÉCOUVREZ LES PLANTES EMBLÉMATIQUES CLARINS

La biodiversité c’est la vie.

Clarins s’engage à ne pas utiliser de plantes en voie de raréfaction et à respecter les directives internationales destinées à protéger l’environnement, dont la Convention de Rio de Janeiro et celle sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages menacées d’extinction (CITES).

Clarins mène de nombreuses actions de terrain, locales et concrètes, pour protéger la biodiversité. Dès le début des années 90, avec Alp Action, Clarins initie un partenariat qui se poursuit encore aujourd’hui avec Asters, conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie.

L’engagement de Clarins pour la préservation de la biodiversité alpine remonte à 1992.

L’engagement de Clarins pour la préservation de la biodiversité alpine remonte à 1992.

Le mitracarpus est cultivé et récolté pour Clarins par Jardin du Monde au Burkina Faso. Un groupement d’une cinquantaine de femmes le cultive dans la même parcelle que les plantes alimentaires qu’elles produisent. Cela leur assure une autonomie alimentaire et des revenus pour l'année. La production de mitracarpus est bio et responsable. Elle est labellisée Ecocert équitable (Fair for life) ce qui permet en plus à la communauté de percevoir une prime, utilisée pour mener des projets communautaires qui touchent l'ensemble du village.

Le progrès au service de la Nature.

Clarins s’engage à réduire son empreinte environnementale.

La matière première des actifs ainsi que des emballages des produits Clarins se trouve dans la nature. Consciente que ces ressources précieuses sont limitées, Clarins s’engage à en limiter l’exploitation et à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans toutes les phases de son activité.

La création, le développement et la fabrication des produits se font ainsi dans une optique d’éco-conception, qui consiste à évaluer et anticiper les impacts de toute activité afin d’en réduire les effets sur l’environnement.

Double certification environnementale (HQE et BREEAM) pour le nouvel immeuble parisien.

Double certification environnementale (HQE et BREEAM) pour le nouvel immeuble parisien.

Cette même démarche est à l’œuvre sur les sites industriels, où un système d’administration rigoureux est mis en place afin de contrôler la consommation d’eau, d’énergie et la gestion des déchets. Le transport des produits au départ du site logistique d’Amiens se fait principalement par voie routière ou maritime. Le transport aérien est maîtrisé, et concerne moins de 2 % des volumes expédiés. .

La construction du nouveau siège Clarins, situé dans le 17e arrondissement de Paris, témoigne de cette volonté de performance environnementale, doublée d’un souci de confort et de bien-être pour ses collaborateurs. Ce nouvel immeuble bénéficie d’une double certification HQE et BREEAM. Les trois ruches présentes sur son toit illustrent l’attachement du Groupe à l’environnement et à la biodiversité. 

Réduire l’émission des gaz à effet de serre.

La main symbolise les engagements forts de Clarins pour la Beauté Responsable.

Optimiser les ressources naturelles et réduire l’émission des gaz à effet de serre : les deux vont de pair. Clarins réalise son 1er bilan carbone en 2008 en France, et étend progressivement la démarche sur toutes ses activités en Asie (2012), aux États-Unis (2014) et en Europe (2015).

Les emballages constituent la 1re source d’émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise, d’où l’importance accordée à l’éco-conception. Une stratégie partagée par l’ensemble des équipes impliquées dans le développement des produits.

Le Groupe est doté d’un éco-calculateur qui permet de calculer les impacts environnementaux des produits. Une série d’indicateurs est prise en compte pour évaluer, arbitrer les choix et mettre en place des améliorations : émissions de CO2, consommation d’eau, part de matière recyclée ou recyclable des emballages, réutilisation et choix de matériaux abondants ou moins impactants. La part de matériaux d’emballages recyclables – comme le verre, le papier et le carton – est déjà de l’ordre de 63 %.